Prénom & Nom *
Email *
Téléphone
Votre Ruche
Votre message
Audacieuses Nouvelle Aquitaine

Wepartum, projet coup de cœur de l’édition 7 des Audacieuses

Le programme des Audacieuses auquel participe Isaure et Constance comprends du mentorat avec un entrepreneur expérimenté. Pour Wepartum, c’est Stéphanie Laporte de l’agence de communication OTTA qui délivre cet accompagnement !

Découvrez le portrait des co-fondatrices de Wepartum, l’un des projets coup de cœur de l’édition 7 des Audacieuses et leur mentor Stéphanie de l’agence Social Média OTTA. 

Projet wepartum les Audacieuses

Le programme des Audacieuses auquel participent Isaure et Constance comprend du mentorat avec un entrepreneur expérimenté. Pour Wepartum, c’est Stéphanie Laporte de l’agence de communication OTTA qui délivre cet accompagnement !

Présentez vous en quelques mots !

Co-fondatrice de Wepartum

Isaure

Je m’appelle Isaure Fabre, j’ai 29ans et j’ai un parcours plutôt juridique !
Après un master 2 en droit pénal et en management du risque, j’ai travaillé pendant trois ans dans le conseil de la conformité financière. 

J’ai ensuite décidé de basculer sur le projet Wepartum pour mettre à profit mes compétences au service de la parentalité.  Avec ce projet, je retrouve de nombreux aspects juridiques.

Co-fondatrice de Wepartum

Constance

Je m’appelle constance Le Lièvre, j’ai 32 ans et je suis maman de deux enfants. 

J’ai été responsable grand compte pendant quatre ans dans une start-up parisienne spécialisée dans le digital et la foodtech. Lors de mes deux congés maternité au sein de la même entreprise avec deux managers différents, j’ai vécu deux expériences totalement différentes et cela m’a ouvert les yeux sur la notion de parentalité en entreprise. 

Dirigeante - Fondatrice de OTTA

Stéphanie

Je m’appelle Stéphanie Laporte, je suis entrepreneure depuis une douzaine d’années. Et il y a neuf ans, j’ai fondé la structure OTTA qui représente aujourd’hui une quarantaine de collaborateurs et un peu plus de deux millions de chiffre d’affaires. 

J’ai commencé seule, je connais les difficultés de l’entrepreneuriat et notamment celles d’être porteuse de projet. C’est dans ce cadre-là, qu’en tant que mentor, je m’emploie à mettre des warnings, à essayer de faire gagner du temps et surtout à faire en sorte d’orienter les porteurs de projets pour qu’ils puissent avancer au mieux.

 Entre La Ruche Bordeaux et Paris, j’ai pu mentorer une douzaine de personnes et à chaque fois, je suis ravie de pouvoir accompagner des porteurs de projets avec des profils super différents.

Que propose Wepartum ?

Wepartum vise à lutter contre l’absence d’accompagnement des futures et des jeunes parents, mère et père, que ce soit dans leur vie personnelle ou professionnelle ! 

Concrètement, nous avons une plateforme sur laquelle on peut trouver 2 services :

 

La réservation de rendez-vous individuels ou collectifs avec des praticiens spécialisés dans le domaine de la parentalité, périnatalité, bien-être et de l’aide à domicile. 

 

Du coach en sommeil du nourrisson au coach sportif qui permet de se remettre en forme après l’accouchement, on propose un large spectre de services. Le suivi est possible de la grossesse aux premières années des enfants. 

Nous avons cœur de référencer UNIQUEMENT des praticiens doux, bienveillants et surtout de confiance, c’est pourquoi avant de les intégrer à la plateforme, nous prenons le temps de les rencontrer lors d’un entretien afin de comprendre son parcours, ses motivations, ses formations et diplômes. 

Ceux-ci sont approchés par un démarchage de notre part ou via des recommandations de nos praticiens confirmés lors des déjeuners que l’on organise pour qu’ils se rencontrent.

 

Depuis quelque temps, nous développons également en ce sens, des partenariats avec des professionnels de santé et réseaux de confiance tel que l’Association professionnelle Francophone de l’Accompagnement Périnatal.

Nous ne souhaitons pas être un annuaire de quantité, mais de qualité. 

Il s’agit de périodes très sensibles de la vie, le côté responsabilité et très important pour nous. On recherche la confiance, l’objectif est de faire en sorte que les clients fassent appel à Wepartum comme ils feraient appel aux conseils d’un ou d’une amie pour se rendre chez un praticien. 

 

Et pour faciliter cela, les praticiens sont invités à partager un profil un peu plus poussé sur la plateforme, le but étant de comprendre leur approche.

 

De la prestation d’audit et de conseil aux entreprises pour renforcer l’équilibre entre la vie professionnelle et vie personnelle des salariés tout en renforçant la marque employeur et la compétitivité de l’entreprise.

 

 Une entreprise qui fait la démarche d’intégrer la parentalité dans sa vision, va forcément se démarquer, attirer de nouveaux talents et fidéliser ses collaborateurs.

L’audit se décompose en 2 phases, une analyse quantitative (questionnaire anonyme à tous les collaborateurs) puis une analyse qualitative (entretiens auprès des collaborateurs concernés par la parentalité).

 

 À la suite de celui-ci, nous partageons un rapport d’audit présentant les constats de l’entreprise ET les constats un peu plus généraux, ce qui permet d’avoir un comparatif et savoir où on se positionne. 

 

Ce rapport d’audit va permettre de délivrer une série de recommandations à prioriser en fonction de l’activité, du budget et de l’objectif de l’entreprise. C’est du sur-mesure ! 

 

Nous proposons également du développement de projet : 

  • charte de parentalité 
  • formation des RH et manager au sujet de la parentalité
  • animation d’atelier avec les praticiens de la plateforme
  • mise en place de cartes-cadeaux We partum pour les collaborateurs
  • préparation de départ et retour de maternité (coaching personnalisé avec la femme, afin de faire un état des lieux de ses attentes et nouveaux besoins, valoriser ses nouvelles compétences…ect). 
 

L’entreprise peut prendre un package ou une prestation “à tiroir” en fonction de ses besoins et attentes.

 

L’idée de Wepartum, est de faire de la parentalité, l’affaire de tous et qu’elle ait sa place dans chaque niveau de l’entreprise. 

Comment vous êtes-vous rencontrés  ?

Par la force du réseau, c’est un ami en commun qui nous a mises en relation !

 

Constance : J’ai rencontré Isaure en juillet dernier, elle avait déjà avancé sur le projet Wepartum.  

Je pensais qu’elle cherchait une bêtatesteuse, mais finalement, j’ai découvert qu’elle cherchait une associée. J’étais déjà sensible à l’entrepreneuriat donc c’était une belle surprise !

Finalement, ça s’est fait assez naturellement, on s’est vite rendu compte qu’on allait avoir plaisir à travailler ensemble. Le projet était encore en construction, j’avais conscience qu’il pourrait évoluer, mais pour moi ce n’était pas un problème, j’ai senti cette capacité à s’associer, ça a été un coup de cœur  ! 

 

Isaure : Wepartum à déjà beaucoup évolué depuis l’année dernière, mais nous n’avons pas peur de ce changement, au contraire, c’est un challenge ! 

On s’est laissé le temps, c’était important de prendre le temps de savoir comment on allait travailler ensemble et si on avait la même vision du projet. 

Et puis on s’est vite créées une structure, un cadre pour cadrer pour travailler tout en prenant en compte nos contraintes à chacune. 

Quelles étaient vos attentes vis-à-vis du mentorat ?

Moment de détente et de partage sur la pause du midi lors d'un séminaire des Audacieuses Nouvelle Aquitaine

Notre principale attente était d’avoir un mentor sur Bordeaux pour avoir la proximité des échanges et pouvoir se rencontrer physiquement. 

 

Et puis Elise a été très forte, ça a tout de suite collé avec Stéphanie.  

 

D’ailleurs, après chaque échange avec elles, c’est un gros boost, on repart en se disant qu’il y a plein de choses possibles et ça, c’est top ! 

Comment se déroule le mentorat des Audacieuses ?

Le mentorat s’est mis en place plutôt naturellement. On se voit au besoin et selon l’évolution du projet.

 

Stéphanie : Je ne compte pas mes heures de mentorat,  je fais en sorte d’être là quand il y a besoin, par définition, le besoin d’entrepreneurs n’est pas prévisible ! 

On fait des points étapes, on se parle régulièrement et ensuite en fonction des feux qu’il y a à éteindre, on définit ce qu’on peut faire ensemble

OTTA a d’ailleurs été la première entreprise cliente, comment cela s’est mis en place ?

Oui, outre notre relation de mentorat, Stéphanie a deux casquettes pour nous, celle de mentor, mais également celle de cliente avec OTTA ! C’est une chance pour nous d’avoir en plus le retour du point de vue cliente à qui on facture des prestations et non une bêta cliente,  c’est important de faire la distinction.

Stéphanie : J’ai choisi pour OTTA qui est une entreprise en forte période de croissance, la formule audit et conseil, en accord avec les problématiques de parentalité qui se pose au sein de mon équipe. 

 

Je souhaite que les pratiques qui se font au sein de ma structure soient en adéquation avec mes convictions.

 

Souvent, lorsque l’on sollicite des conseils RH, nous n’avons pas la notion de proactivité ni de sur-mesure : on entend fréquemment  “le minimum à faire, c’est…”.

Il s’agit d’un travail d’écoute, et la position de tiers de confiance de Wepartum permet d’avoir un regard neuf sur le sujet de la parentalité. Le collaborateur peut trouver une oreille attentive et le dirigeant peut trouver des solutions.

La parentalité doit devenir quelque chose de naturel dans l’entreprise, car cela fait partie du déroulé normal de la vie des gens. Elle ne doit pas être une contrainte, source de stress. 

Une citation sympa qui vous inspire et que vous souhaitez nous partager ?

Isaure : Une citation classique que j’aime beaucoup : 

 

« Il faut voir le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide. »

 

 Constance :  « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. » – Mark Twain

 

Stéphanie : C’est une citation que j’utilise très fréquemment et notamment avec mes collaborateurs :

« L’enfer est pavé de fausses urgences » – Stéphanie Laporte 

 

Très souvent, on se met la pression pour des sujets qui n’en valent pas forcément la peine. Les urgences dans nos métiers sont toutes relatives, nous ne sommes pas chirurgiens cardiaques, parfois, il faut prendre le temps de se poser pour que les choses soient bien faites. 

Tout savoir sur nos programmes d’accompagnement

Découvrez la page formation des Audacieuses Nouvelle Aquitaine !

Partager cet article
Prénom & Nom *
Email *
Téléphone
Votre Ruche
Votre message