Valérie lance sa série de podcasts pour donner la parole aux habitants de son village

date_range 10 janvier 2022 Catégories : A la une et Zoom sur ....
[ssba]

Valérie Chalons était animatrice sociale, et a donc connu la vie de salariée pendant de longues années. Elle a décidé de se lancer dans une série de podcasts, pour donner la parole aux habitants de Rions, en Gironde. Passionnée par les histoires, elle espère bien pouvoir en vivre dans le futur. Elle nous parle ici de son projet de podcasts et de ce qu’elle est venue chercher dans la Formation Création d’Entreprise qu’elle suit au sein de la Ruche ! La Formation Création d’Entreprise de la Ruche, c’est 3 mois d’apprentissage global et concret pour avancer pas-à-pas sur son projet et se lancer. Il s’agit d’une formation en ligne accessible 24h/24, qui comporte un suivi personnalisé et collectif, ainsi qu’un suivi individuel avec un référent de la Ruche. 

 

“Avant la Ruche, j’avais suivi un peu d’accompagnement à la création d’entreprise, notamment à travers des ateliers organisés par des collectivités dans ma région. Ces ateliers étaient intéressants dans leur contenu, mais après l’accompagnement, on se sentait vite un peu perdu car très peu suivi. Avec la Ruche, c’est plutôt l’ensemble qui est intéressant, on crée du lien, et c’est là toute la différence. Oui, il y a de la théorie, mais il y a aussi le suivi par Madeleine (référente sur la formation à la création d’entreprise) et le contact avec les autres entrepreneures ! C’est vraiment fédérateur ; il n’y avait pas une personne unique qui faisait le lien entre nous dans les autres formations que j’avais déjà faites. 

Finalement, ce que je suis venu chercher, je l’ai trouvé. J’ai trouvé de la bienveillance et de l’écoute. Être accompagné quand on a envie de créer son projet c’est quelque chose dont on n’a pas forcément l’habitude, car cela signifie que l’on doit partager quelque chose qui nous appartient. Avant de me lancer dans l’aventure entrepreneuriale, j’étais animatrice, et c’est très différent d’un projet qu’on porte nous-même. Le fait que la Ruche propose aussi un accompagnement et un échange avec d’autres entrepreneurs, je me suis dit que je n’allais pas être toute seule ! 

Aujourd’hui dans la Formation Création d’Entreprise, j’en suis au module “tester mon offre”. J’ai donc réalisé un sondage auprès de mes utilisateurs, et j’ai récolté près d’une centaine de retours positifs ! A présent il faut que je fasse des enquêtes pour aller à la rencontre des financeurs, auprès des collectivités et des entreprises. Comme j’ai bien senti que les auditeurs pouvaient être intéressés par mon projet de podcast, je pense qu’il faut vraiment que je crée une communauté. Dans les jours à venir je veux ainsi mettre en place une newsletter ! Pour la suite, je dois contacter les studios de podcast pour leur parler de leurs modèles économiques. J’en ai parlé avec Madeleine, car c’est quelque chose de très important que je dois faire.

Est-ce que j’avais des doutes avant de commencer un accompagnement à distance ? Peut-être un peu, mais rien que le fait d’être en contact avec les équipes de la Ruche et de constater beaucoup de réactivité, ça m’a rassuré de suite. Il y a une confiance qui se crée rapidement et qui dédramatise les questionnements qu’on peut avoir. Avec la Ruche, il y a vraiment de l’humain derrière ! Être à distance permet d’aller au-delà des habitudes territoriales, venir de territoires très différents c’est finalement vraiment avantageux pour le groupe. De plus, le distanciel permet une liberté dans la gestion de son temps. On s’organise comme on veut, avec des paliers et dates butoirs importantes à garder, car cela permet d’avoir des échéances. Avoir des vidéos dans la formation c’est vraiment chouette, car on a vraiment l’impression d’être en face à face avec quelqu’un ! De plus, on a plein de possibilités d’aller voir d’autres ressources si on souhaite approfondir un sujet : j’ai appris plein de choses comme ça.

L’accompagnement de La Ruche se fait de manière vraiment adaptée, mais c’est plus fort que cela, car Madeleine nous rassure aussi sur le plan personnel, au-delà du projet en lui-même. Toute l’angoisse et les doutes qu’on peut avoir dans sa légitimité de créateur d’entreprise s’évacuent petit à petit, on ne se sent jamais seul. En effet, on est tout le temps en lien, on communique entre entrepreneures via un groupe WhatsApp, et comme on est un petit groupe, c’est plus simple. Cela permet de rencontrer des gens qui n’ont pas du tout les mêmes projets que nous, mais qui partagent finalement la même chose. Dans le monde de l’entreprise, il y a souvent une dynamique très personnelle, alors que dans le monde de l’entrepreneuriat, non ! C’est quelque chose que j’ai découvert avec la Ruche, je trouve qu’il y a beaucoup d’entraide et beaucoup de partage. 

 

Vous pouvez en découvrir plus sur mon projet en écoutant ma série de podcasts, “Rions, l’aventure humaine”.

Valérie




keyboard_arrow_left Retour à la liste des articles


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *