Emilie monte un projet pour les femmes à Marseille !

date_range 23 décembre 2021 Catégories : Bourdonnement du Réseau et Zoom sur ....
[ssba]

Emilie souhaite entreprendre pour les femmes dans le Sud de la France

Emilie est accompagnée par La Ruche Paris dans le cadre de la Formation Création d’Entreprise

Elle nous raconte comment la pandémie et les confinements ont joué un rôle majeur dans la transformation de ses envies professionnelles et personnelles. Et comment elle a réussi à trouver à La Ruche le soutien, les outils et les méthodes pour construire au mieux son projet de lieu autour des mutations féminines grâce à la formation Création d’Entreprise.

« Je m’appelle Emilie Vergez.

Je suis arrivée à Paris pour terminer mes études. J’y ai trouvé un travail au sein de deux agences de publicité dans lesquelles j’ai évolué pendant 5 ans. J’aimais mon travail, j’y ai appris beaucoup de choses. 

En mars 2020, mon compagnon et moi avons décidé de passer le confinement dans le Sud,  d’où je suis originaire. Après quelques mois, il nous semblait évident que nous voulions quitter Paris pour retrouver les joies du soleil, de la mer et de la nature. J’ai quitté mon travail et nous avons déménagé.

A cette époque, je me posais beaucoup de questions sur mes aspirations professionnelles. Je savais que je ne pourrai pas retourner dans le monde classique de l’entreprise. J’ai fait un bilan de compétences avec une association qui m’a aidée à y voir plus clair, notamment pour ce qui est de mes forces et de mes envies. J’ai alors réalisé qu’évoluer au sein de la publicité n’était plus vraiment fait pour moi. 

Je voulais faire un projet pour moi et tenter l’expérience de l’entrepreneuriat. Parallèlement, j’ai fait face à des difficultés, en tant que femme, auxquelles je ne trouvais pas de réponses. En faisant des recherches, je me suis rendue compte que si la société civile, les médias et  le gouvernement ont récemment mis en lumière certains sujets peu connus jusqu’ici, le fonctionnement du corps de la femme reste globalement tabou. La puberté, la grossesse, la ménopause sont des changements majeurs pour une femme, mais ce ne sont pas les seuls ! L’endométriose, la sexualité, le post-partum, le baby blues sont également des problématiques partagées par des milliers de femmes en France chaque année. Parfois, ce sont des problématiques nouvelles. Parfois, ce sont des sujets gardés secrets, par pudeur ou par fantasme. J’aimerais agir en faveur d’une parole libérée, c’est-à-dire permettre l’échange, l’entraide et la diffusion de l’information. Pour que ces milliers de femmes ne se sentent plus seules face à leurs difficultés.

Après un an et demi de réflexion, je pense avoir trouvé comment répondre à cet enjeu.
Je souhaite ouvrir un lieu à Marseille dédié au corps de la femme et à ses évolutions. Entre le tiers-lieu et le concept store, il regroupera un café pour se rencontrer, une boutique pour s’équiper et une programmation riche d’ateliers et de conférences pour apprendre, comprendre et mieux appréhender les étapes de la vie d’une femme. Dans un premier temps, je souhaite m’adresser aux jeunes femmes de 25 à 35 ans, qui, comme moi, se retrouvent confrontés à des problématiques qu’elles ne comprennent pas. Après tout, c’est une période charnière dans leur vie : envie d’enfants, rôle de jeune maman… 

Savoir comment créer une entreprise n’est pas inné, je ne savais pas par où commencer. Je me suis tournée vers mon conseiller Pôle Emploi qui m’a conseillé des formations. J’ai également fait quelques recherches et je suis rapidement tombé sur La Ruche. Les échanges avec les membres de l’équipe et les réunions d’information m’ont convaincus. 

A La Ruche, j’ai retrouvé les valeurs collective et familiale que j’avais beaucoup aimé avec l’association de bilan de compétences. La dimension sociale était un atout pour mon projet mais c’est surtout l’aspect humain de la formation qui m’a plu. 

J’ai commencé la formation en octobre dernier. J’appartiens à une petite promotion d’entrepreneures avec qui j’aime particulièrement échanger. On a des profils très complémentaires, on s’entend bien. Notre référente Madeleine est géniale, elle nous fixe des objectifs pour nous booster, elle nous challenge et nous aide à sortir de notre zone de confort. Aussi, l’aspect digital m’effrayait, j’avais peur de perdre le fil et d’être découragé mais ce n’est pas le cas. On suit un programme sur une plateforme numérique de contenus qui est bien faite. Les vidéos ne sont pas trop longues et les exercices rythment notre avancée. 

Actuellement je suis en train d’interroger mes prospects et créer des groupes qui me permettent d’avoir un retour critique et constructif sur mon projet. Et je me dis que même si je n’ouvre pas ce lieu j’aurai appris des choses que je pourrai mettre en application dans d’autres projets !

 

Bonne route pour vos projets et n’ayez pas peur, c’est super motivant !

Si vous souhaitez me contacter, retrouvez-moi sur LinkedIn !

Emilie »




keyboard_arrow_left Retour à la liste des articles


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *