ZOOM SUR… Marine Angot & Les amis d’Hubert

Bordeaux date_range 3 octobre 2021 Catégories : Zoom sur ....
[ssba]

 

 

Découvrez le portrait de notre abeille à l’honneur ce mois-ci, Marine Angot, responsable du pôle intervenant des Amis d’Hubert ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Peux-tu te présenter à nous, parle-nous de ton parcours ?

 

Je m’appelle Marine, j’ai 27 ans, je suis responsable du pôle intervenant et bras droit de la fondatrice, Adèle Debost. 

J’ai fait un DUT technique de commercialisation, une licence de gestion et un master management de l’innovation à l’IAE de Limoges.

Passionnée par la nature et le monde animal,  je suis ensuite partie en Afrique du Sud pour un stage de 2 mois dans un centre de réhabilitation à la vie sauvage.

Puis j’ai rejoint Les Amis d’Hubert dans le cadre de mon stage de fin d’étude. J’y ai finalement passé 2 ans en tant que micro-entrepreneur et depuis l’année dernière je suis salariée de l’entreprise. 

 

 

 

  • Parle-nous des Amis d’Hubert ? A quelle problématique répondez-vous et quels services proposez-vous ? 

 

On est une start up de l’Économie Sociale et Solidaire qui met en relation les personnes âgées/handicapées ou malades avec des jeunes autours d’activités artistiques, culturelles et de loisir.

 

À la demande des familles, nous créons des duos personnes âgées/jeunes. 

Lorsque l’on parle de jeunes, ça peut être des étudiants, des actifs, des demandeurs d’emploi, mais également des retraités.

L’essentiel est que l’intervenant soit plus jeune que la personne qu’il vient voir 😉 

 

Les duos sont créés sur la base de centres d’intérêts communs ou de passions communes. Ils sont mis en relation, soit au domicile de la personne âgée, soit dans sa maison de retraite. 

Le but est de permettre à l’intervenant de pouvoir rendre visite régulièrement afin de partager des activités de loisir (lecture, discussion, écriture de mémoire, musique, promenade,visite culturelle) et de créer du lien sur la durée.

 

Pour recruter les jeunes, on fait beaucoup de partenariat avec les écoles de musique, de théâtre et les universités. La plupart du temps, c’est surtout en fonction de la demande qu’on reçoit !

 Par exemple, j’ai une résidente qui m’a demandé un atelier sur le développement durable, j’ai alors sollicité une école de développement durable. 

Les gros recrutements ont lieu à des moments clé de l’année : à la rentrée, en janvier et lors des vacances scolaires.

On n’est pas sur de la recherche d’expériences professionnelles, mais réellement sur de la recherche de savoir être ET de motivation ! 

 

Nous proposons également des ateliers en maison de retraite, souvent animés par des étudiants, artistes ou tout simplement par une personne qui a une passion à partager.

L’intervenant anime un atelier auprès d’un groupe de 5 à 15 personnes : ça peut être un café philo, une conférence d’histoire, de cinéma, de science, une lecture à voix haute, un atelier théâtre, danse, musique, chant, jardinage, bricolage … ll y en a pour tous les goûts !

Notre objectif, c’est redonner l’accès à l’art, la culture et aux rencontres pour les personnes qui n’y ont plus accès. 

 

On souhaite donner une solution non-professionnelle car on s’adresse à des personnes âgées qui ont tendance à être très entourées par le corps médical. 

Nos intervenants ne sont pas des pros ce qui laisse place à une relation spontanée et recréer des liens entre les générations. 

 

 

 

  • Quelles sont tes missions ? 

 

J’ai un rôle très polyvalent, je m’occupe de toutes les missions qu’un entrepreneur peut faire. 

Étant responsable du pôle intervenant, je m’occupe de recruter tous nos jeunes intervenants, de les positionner sur les missions (plus de 100 par mois), mais également de les accompagner tout au long de leur aventure, je suis en lien perpétuel avec eux. 

Je travaille sur plein d’autres choses : le site internet, l’application mobile, la relation client, la communication, le logo, la charte graphique, les appels à projets.. ect

 

En ce moment, Adèle, la fondatrice, est en congé maternité donc j’ai beaucoup de missions de management.

 

 

 

  • Comment est née les Amis d’Hubert ? 

 

Le projet vient de l’histoire personnelle de la fondatrice Adèle.

 

Son papa est atteint d’une maladie longue durée depuis 15 ans et c’est sa maman qui s’occupe de lui à temps plein.

Elle cherchait donc une solution pour divertir son père en le stimulant intellectuellement tout en soulageant sa mère. 

Cependant, les solutions disponibles sur le marché ne correspondaient pas forcément à ce qu’elle recherchait. 

Elle s’est alors dit, JE vais lancer le projet ! 

 

 

 

  • D’où t’es venue l’envie de travailler dans le secteur de l’ESS ? Quels sont tes projets à court et long terme ? 

 

J’avais envie de donner du sens à mon travail et de vraiment contribuer à améliorer le monde ! 

À court terme,  mon projet est de continuer à développer l’entreprise.

Je souhaite porter le projet le plus loin possible, d’autant plus que la boite commence à grandir, on approche du seuil de rentabilité, c’est un moment stratégique ! 

 

À long terme, je sais pas trop encore, mais quoi qu’il arrive rester dans le domaine de l’ESS 🙂

 

 

 

  • Qu’est-ce que le programme des Ambitieuses a apporté aux Amis d’Hubert ?

 

Plein de choses, ça a été un super accompagnement !!

J’ai eu la chance d’arriver au début de la création du projet, c’est pourquoi j’ai pu participer aux programmes des Ambitieuses avec Adèle.

 

Nous avons eu des points mensuels avec Gaspard tout au long du programme. C’est tout bête, mais c’est super chouette, ça nous a permis de prendre le temps de se poser et de prendre conscience de tout ce qu’on a fait dans le mois.

C’est quelque chose que l’on ne fait jamais en temps et c’était incroyable, parce qu’on se rendait compte de tout ce qu’on faisait malgré le covid ! 

Avec Gaspard, on prenait le temps d’évaluer nos problématiques, il nous aidait à trouver une solution, ou il nous mettait en relation avec un expert qui pouvait répondre à nos questions. 

 

Moi ce que j’ai adoré, c’est le ticketing avec les experts : on a été super bien accompagné pour les questions de marketing, des questions juridiques, mais également pour la restructuration de nos offres.

J’ai aussi beaucoup aimé les bootcamps aussi ! Ils nous ont permis d’apprendre plein de choses et de faire de belles rencontres.

La rigueur dans le suivi de La Ruche nous a permis de réellement avoir un avant/ après le programme Des Ambitieuses, c’est du concret, hyper pertinent ! 

 

La période de covid, nous a quand même donné l’opportunité d’attaquer le fond et c’était super d’avoir cet accompagnement !

 

 

 

  • Pourquoi Bordeaux ? 

 

Je viens de Charente, j’avais envie de me rapprocher et de quitter Paris ! 

On s’est dit que ce serait justement l’occasion de développer une nouvelle antenne. 

 

Aujourd’hui, nous avons une antenne à Paris, Angers, Nantes et Bordeaux 😉

 

 

 

  • Quels sont vos projets du moment ? Vos ambitions à court et long terme ?

 

On vient d’accueillir 3 nouvelles personnes, donc à court terme, je dirai les former et les rendre opérationnelles.

Mais également continuer notre développement en implémentant nos nouvelles implantations à Bordeaux et à Nantes de façon active !

 

À long terme,  je dirai être présent dans toutes les grandes villes, dans les milieux ruraux et pourquoi pas mettre en place un système d’agence  ! 

Sans dénaturaliser la raison d’être bien sûr !  La force du projet c’est notre relation avec les gens et on accorde beaucoup d’importance à transmettre notre vision avec les nouveaux arrivants. 

 

 

 

  • Une citation sympa qui t’inspire et que tu souhaiterais nous partager ?

 

 “Vis simplement pour que d’autres puissent simplement vivre”

Gandhi 

 

 

 

  • Quel est l’animal qui incarne le mieux l’entrepreneur selon toi ?

 

La fourmi ou l’abeille, ce sont des animaux qui travaillent tout le temps, qui sont persévérants. 

Ils travaillent beaucoup individuellement, mais ne sont rien sans interactions avec les autres, ils font partie d’un écosystème, d’un groupe ! 

Et c’est ça l’entreprenariat : galérer et travailler seule comme on peut, mais également savoir écouter et recevoir des autres ! 

 




keyboard_arrow_left Retour à la liste des articles


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *