ZOOM SUR… Alessandra Marano & Cotravaux Nouvelle-Aquitaine

Bordeaux date_range 7 septembre 2021 Catégories : Zoom sur ....
#Cotravaux #association #collectif #ESS #volontariat #bénévolat
[ssba]

Ce mois-ci, notre abeille à l’honneur est Alessandra Marano, Chargée de mission et d’animation du réseau régional Cotravaux Nouvelle-Aquitaine !

 

Découvrez le portrait de cette globetrotteuse engagée. 

 

 

 

 

 

 

  • Peux-tu te présenter à nous, parle-nous de ton parcours ?

 

Je viens d’un petit village du sud de l’Italie, que j’ai quitté à l’âge de 18 ans pour découvrir le monde et élargir mes horizons. La curiosité m’a toujours poussée à outrepasser tout type de frontières, je me suis aussi vite rendu compte qu’une des plus belles choses sur terre est le partage de moments et de connaissances par la rencontre de l’autre, le dialogue et la coopération.

J’ai étudié les relations internationales, d’abord à Milan, puis à Paris où j’ai commencé mon parcours professionnel dans la coopération internationale, plus spécifiquement par le biais des programmes européens. J’ai travaillé pour des institutions, universités et centres de recherche afin de les accompagner dans leur développement partenarial à l’international et dans leurs démarches de coopération avec les pays voisins.

La mobilité est au cœur de mon parcours personnel et ensuite professionnel, je me suis ouverte au monde à l’aide de programmes de mobilité formelle et non formelle, mon aventure personnelle m’a poussée enfin à choisir mon métier. 

 

J’ai été chargé de projets européens et programme de coopération pour la Chambre de commerce de Paris, pour le CNRS Aquitaine et pour l’Université Bordeaux Montaigne. J’ai choisi de découvrir davantage la mobilité non-formelle des jeunes, là où éducation populaire et programmes européens de coopération et mobilité se croisent davantage. Pour cette raison, aujourd’hui, j’anime et coordonne le réseau des associations en Nouvelle-Aquitaine porteuse de projets de mobilité des jeunes sous forme de chantiers de bénévoles et volontariat international. 

 

Je suis à Bordeaux depuis 4 ans, j’ai 32 ans et je n’ai pas fini de découvrir le monde 😉

 

 

 

 

  • Parle-nous de Cotravaux, quelles solutions proposez-vous ? Quel est votre impact depuis la création en 2007 ? 

 

Cotravaux Nouvelle-Aquitaine a été créé en 2007 par des bénévoles afin d’impulser une dynamique régionale sur les pratiques de travail volontaire et de promouvoir le développement du volontariat sur le territoire néo aquitain. Ce réseau est composé d’associations organisatrices de chantiers internationaux et porteuses de projets de volontariats. Elle rassemble en janvier 2021 une vingtaine d’acteurs du volontariat international en Nouvelle-Aquitaine.

 

Les projets des associations du réseau permettent de valoriser ou revaloriser les territoires (patrimoine, environnement…), de créer une dynamique d’animation locale (rencontres avec des jeunes étrangers et français et entre les habitants de tout âge), de développer des liens intergénérationnels et interculturels, en favorisant le dialogue et l’ouverture sur les autres et sur le monde.

Cette action permet de proposer un dispositif supplémentaire d’engagement bénévole dans la durée aux jeunes locaux, de les sensibiliser à la mobilité, d’impulser ultérieurement d’autres projets locaux grâce à cette mobilisation de la population, de créer une expérience locale collective de citoyenneté active. 

 

L’objectif est de contribuer à la formation du citoyen de demain par le biais d’une action au service de l’intérêt général et levier d’inclusion sociale et territoriale.

 

Depuis sa création, le réseau s’est énormément développé et a pu se doter d’un poste salarié dès 2019. Un poste à temps plein a été ouvert dès janvier 2021, avec mon arrivée. 

 

 

 

 

  • Quelles sont tes missions à Cotravaux Nouvelle-Aquitaine ? 

 

Le réseau étant composé d’ associations de différentes tailles (associations employeuses, associations bénévoles) ma mission est de dynamiser la vie associative et accompagner les associations membres du réseau – ou souhaitant le rejoindre – à travers des actions conjointes (formation – séminaire – forum …) et qui répondent aux besoins de chaque réalité. 

 

Avec ma prise du poste, un important relai avec les partenaires institutionnels a été développé car je suis chargée de représenter l’expression collective des membres du réseau auprès des partenaires institutionnels afin de défendre les intérêts et besoins collectifs et , dans l’autre sens, apporter les informations et orientations des institutions à chaque membre afin de garantir leur soutien sur les projets. 

 

Je développe également de nouvelles actions correspondant aux besoins des membres, des partenaires et du territoire contribuant ainsi à la valorisation des actions portées par le réseau.

 

 

 

  • D’où t’es venue l’envie de travailler dans le secteur de l’ESS ? Quels sont tes projets à court et long terme ? 

 

Ce choix répond à mon envie incessante de découvrir, d’expérimenter, de sortir de ma zone de confort. J’ai été toujours engagée, à titre personnel, au sein d’associations locales. Il s’agit pour moi, aujourd’hui, de mettre mon savoir-faire à disposition et à profit de projets et actions d’association qui promeuvent l’inclusion et le partage, leviers, à mon humble avis, d’une société plus juste. 

 

Je vais continuer à découvrir et expérimenter. A court terme, l’objectif est de consolider mes missions au sein du réseau, développer des nouveaux beaux projets, à l’international, dès que ce sera plus propice au niveau sanitaire. 

 

 

 

  • Pourquoi La Ruche ? 

Nous avons vu dans la Ruche une opportunité pour rencontrer d’autres acteurs comme nous de la jeunesse et de la coopération internationale, de créer des synergies et des nouveaux partenariats collaboratifs, de développer des compétences transversales à travers l’échange avec d’autres acteurs présents.

 

Depuis mon arrivée en février à la Ruche, j’ai pu échanger, créer et innover. Plusieurs pistes de développement de projet ont surgi. 

Par exemple, j’ai rencontré à la Ruche une abeille photographe, avec laquelle nous avons pu créer un partenariat pour un reportage photos sur les chantiers des jeunes bénévoles internationaux en Nouvelle-Aquitaine. Nous espérons pouvoir financer prochainement une exposition photo afin de rendre visible ce beau travail ! 

 

 

 

  • Une citation sympa qui t’inspire et que tu souhaiterais nous partager ?

 

We are all born naked and the rest is drag – RuPaul Charles

 

 

 

  • Si tu avais un super pouvoir, lequel choisirais-tu ?

 

Je rêve presque toutes les nuits de voler. J’aimerais avoir ce super-pouvoir, symbole de liberté, de prendre de la hauteur, d’avoir un angle de vue plus élargi sur le monde. Et puis si je rajoute un pouvoir de hyper-vitesse ça pourrait me permettre de rejoindre rapidement ma famille et mes amis partout dans le monde ! 

 




keyboard_arrow_left Retour à la liste des articles


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *