L’INCUBATEUR THSN DE MONTREUIL ACCUEILLE SA QUATRIEME PROMOTION !

date_range 7 juin 2021 Catégories : Bourdonnement du Réseau.
[ssba]

A l’incubateur THSN de Montreuil, c’est au tour de la quatrième promotion d’entrepreneurs de se lancer dans la création de leur entreprise ou association ! En avril 2021, ils sont 12 à avoir été sélectionnés par le jury composé des différents membres du consortium.

Les lauréats auront l’opportunité de participer à un programme de 9 mois d’accompagnement alliant formations collectives, coaching personnalisé et accompagnement individuel avec les équipes de la Ruche. Participer au programme sera également une opportunité pour eux d’accéder à un réseau d’experts, tout en rejoignant une communauté engagée !

Cette quatrième édition s’annonce toujours plus adaptée aux différents besoins des entrepreneurs, avec l’arrivée de formats d’ateliers originaux. Dans sa démarche d’amélioration, le programme propose désormais un soutien linguistique aux lauréats qui le souhaitent. Une initiative rendue possible grâce à des volontaires linguistiques, à l’investissement des collaborateurs comme The Human Safety Net, mais également grâce à un partenariat construit avec l’Université pour les Réfugiés (UniR), dont les programmes s’adaptent parfaitement aux besoins des entrepreneurs !

Cette fois-ci, le programme propose également une toute nouvelle formation pour les coachs ainsi que l’expérimentation d’un contenu numérique centralisé. Une opportunité possible grâce au développement de La Ruche En Ligne par La Ruche Paris.

 

Depuis juin 2019, l’Incubateur THSN à Montreuil a accueilli trois promotions. L’année 2020 a été marquée par l’ouverture d’un second Incubateur THSN pour entrepreneurs réfugiés à Saint-Denis, avec une première promotion de 13 entrepreneurs. Pour sa prochaine édition, les sélections auront lieu 25 juin 2021 à Saint-Denis !

 

Les lauréats de la quatrième promotion

Ahmad

Afin de promouvoir l’artisanat et la culture de son pays, Ahmad souhaite importer et vendre des tapis afghans en France et dans le reste de l’Europe.

Ahmad Saeed

Interprète de formation, Ahmed souhaite ouvrir une société de traduction pour aider les institutions et les associations à traduire des documents en Dari, Pashto et Français.

Anouar

Anouar est le président d’une association d’accueil et de gestion d’un réseau de familles d’accueil pour jeunes majeurs réfugiés LGBT+. Créée récemment avec douze autres administrateurs (jeunes demandeurs d’asile ou réfugiés LGBT+), il souhaite rejoindre le programme pour développer au mieux son association.

Antoine

En Guinée, Antoine gérait sa propre entreprise d’informatique. Il souhaite désormais ouvrir un taxiphone où il proposerait des services d’impression, d’infographie ou encore une connexion internet.

Reinaldo Antonio

Issu d’une famille paysanne vénézuélienne, Reinaldo souhaite ouvrir un restaurant proposant des spécialités caribéennes. Un de ses rêves serait d’importer et commercialiser le café produit par sa famille.

Hadi

En Afghanistan, Hadi possédait sa propre épicerie. Il souhaite maintenant ouvrir une supérette qui proposerait des produits alimentaires et non alimentaires. Il souhaite aussi proposer des produits venus de son pays pour la communauté afghane.

Haider

Avec ses deux associés, Haider souhaite développer une association qui favoriserait l’insertion des personnes migrantes, par le biais d’un « Migrant Bus ». Un bus qui sillonnera les villes et villages de France pour créer du lien entre migrants et français et lutter contre les préjugés.

Helena

Créative et passionnée par le fait-main, Helena souhaite confectionner et commercialiser des robes afghanes afin de promouvoir la culture de son pays.

Mamadou

Mamadou souhaite lancer une entreprise de transport de colis et d’argent entre l’Afrique et la France à des prix abordables.

Mohammed

Passionné par son métier d’électricien et désireux de pouvoir lancer sa propre entreprise, Mohammed souhaite ouvrir une société proposant des services d’électricien et de serrurier.

Saleem

Saleem souhaite ouvrir un point de vente d’accessoires téléphoniques, qui proposerait également des services particuliers (transferts d’argent, accès à internet, démarches en ligne…)

Samah

Chimiste de profession, Samah a appris à fabriquer des produits cosmétiques naturels, comme le savon d’Alep. Depuis 2018, elle les vend à ses amis et les commercialise en ligne. Son rêve : avoir sa propre boutique et son laboratoire.




keyboard_arrow_left Retour à la liste des articles


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *