Retour sur le partenariat entre les Audacieuses et la Caisse d’Epargne

Bordeaux date_range 2 avril 2021 Catégories : A la une.
[ssba]

Retour sur le partenariat entre Les Audacieuses et la Caisse d’Epargne

Le programme Les Audacieuses Nouvelle-Aquitaine a comme objectif d’accompagner les femmes à entreprendre dans l’économie positive. La Ruche vise à sélectionner 14 projets dont 5 lauréats, et à les intégrer dans un programme d’accompagnement gratuit de 9 mois pour leur permettre de passer de l’idée à la réalisation concrète de leurs projets.

L’accompagnement comprend des formations collectives, un hébergement à La Ruche Bordeaux, du mentorat, un suivi individuel, des conseils d’experts et une intégration dans l’écosystème de La Ruche et ses partenaires.

Le Fonds de dotation de La Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes a choisi de nous accompagner dans le développement de notre programme Les Audacieuses à travers une subvention.

Nous avons interviewé Hélène Douet qui est la Directrice du Sociétariat, de l’Engagement Sociétal et de la RSE pour la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes

Pouvez-vous me présenter la Caisse d’Epargne, quelles sont ses valeurs et son histoire ?

La Caisse d’Epargne a été créée il y a 200 ans dans l’objectif de répondre à un besoin de la société qui était alors de favoriser l’épargne et promouvoir l’éducation financière dans les couches les plus populaires. Au fil des années, la Caisse d’Epargne est devenue l’une des plus grandes enseignes coopératives bancaires françaises. Aujourd’hui, il y a 15 caisses d’épargne régionales en France qui, forment avec les 14 Banques Populaires, le groupe BPCE, deuxième acteur bancaire français. 

 

Pourquoi travaillez-vous à la Caisse d’Epargne ?

La Caisse d’Epargne bénéficie des atouts d’un grand groupe tout en restant une entreprise à taille humaine de par son implantation régionale avec un pouvoir de décision local. L’objectif de chaque caisse est de privilégier, sur son territoire, le travail en circuit court, c’est-à-dire que nous prêtons aux acteurs économiques du territoire, l’épargne que nous collectons en région. Ce type de fonctionnement constitue un modèle de développement qui me tient à cœur. La CEAPC est une banque engagée avec des valeurs sociétales, de proximité et de solidarité qui sont ancrées dans l’ADN de l’entreprise. L’enseigne a aussi été pionnière dans l’offre de produits financiers correspondant aux besoins réels des clients, et cela se prouve encore aujourd’hui puisque l’on sort ce mois-ci “le prêt à impact”. Ce prêt à impact va par exemple permettre, aux structures du logement social de bénéficier d’un taux de crédit bonifié en fonction d’engagements qu’elles prendraient en matière environnementale ou sociétale. Ce qui me plaît particulièrement à la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes c’est de pouvoir conjuguer à la fois le sens, une vraie raison d’être et puis un service utile au développement économique du territoire. Je pense que c’est en travaillant de cette manière que les entreprises pourront contribuer à rendre notre société plus inclusive.

 

En quoi consiste le fonds de dotation de la Caisse d’Epargne ? Qui sont les bénéficiaires ? 

Le Fonds de dotation de la CEAPC est un des leviers de la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes en matière d’engagement sociétal au côté de notre dispositif Parcours Confiance qui accompagne nos clients en situation de fragilité financière grâce au micro-crédit notamment ou bien encore de l’association Finances & Pédagogie qui favorise l’autonomie financière par l’éducation financière. Chaque année, le Directoire de la Caisse d’Epargne dote le Fonds de dotation d’une enveloppe de 450 000€. Cette somme est répartie en deux enveloppes : 

  • 150 000€ sont versés au bénéfice des Sociétés Locales d’Epargne, c’est-à-dire des structures qui sont très implantées sur le territoire où sont élus les administrateurs qui représentent nos clients sociétaires et qui détectent les associations ayant des projets qui répondent à la thématique définie par le Fonds : la lutte contre l’isolement sous toutes ses formes (maladie, handicap, vieillesse, la fracture numérique/économique, la pauvreté, l’analphabétisme) ou encore les projets en faveur de l’environnement.
  • 300 000€ sont réservés aux projets à dimension régionale comme La Ruche. Un projet régional est un projet dont la territorialité dépasse une seule Société Locale d’Epargne, c’est un projet qui intervient à minima au niveau départemental. Nous recherchons donc des projets associatifs à impact social et si possible innovants (répondant à un besoin non ou peu couvert par le tissu associatif).

 

L’année dernière a été particulière en raison de la crise sanitaire et le Directoire de la CEAPC a souhaité marquer son soutien aux associations. Le Fonds a été doté de 100 000 € supplémentaires, soit un total de 550 000 € qui ont profité à 77 projets pour 2020. La Caisse d’Epargne intervient pour soutenir le volet investissement des projets comme ça été le cas pour La Ruche. Cela peut se décliner sous la forme d’ingénierie sociale ou de formation lorsque l’association fait appel au service d’un formateur externe. 

 

Pourquoi soutenez-vous « La Ruche » ?

Notre objectif est de soutenir des projets innovants à impact social fort, ce que réalise La Ruche en accompagnant localement les personnes qui souhaitent entreprendre ou développer leur activité. De plus, nous avons particulièrement été intéressés par le projet « Les Audacieuses » porté par la Ruche, dans la mesure où nous accordons une place importante à l’entrepreneuriat féminin en déployant un programme au sein de notre Caisse. En effet, notre enseigne a une politique RSE très axée sur la mixité et nous essayons de l’appliquer en termes de business autour de l’entrepreneuriat féminin. En ce sens, nous souhaitions nous investir aux côtés de La Ruche afin de participer au développement de l’entrepreneuriat féminin et à la recherche de mixité sociale. Ce que propose La Ruche à travers ses programmes d’incubations correspond réellement aux valeurs de nos missions au sein de la Caisse d’Epargne. 

 

Quels sont les bénéfices de vos différents soutiens ?

Une entreprise qui n’est pas ouverte à la société et son territoire est une entreprise qui se sclérose. Soutenir son territoire est fondamental pour le développement de nos sociétés. Les soutiens que nous réalisons nous apportent du sens, de l’engagement et de la fierté pour nos collaborateurs et administrateurs. En effet, pouvoir jouer un rôle sociétal au-delà du simple développement économique de notre entreprise est réellement important. Soutenir différents projets nous permet également de veiller sur notre territoire, de connaître la naissance de belles initiatives, de connaître la réalité des besoins de nos régions afin d’être plus pertinent dans la réponse des besoins de nos clients. Effectivement, nous nous apercevons que l’innovation sociale est souvent à l’initiative des acteurs de terrain, c’est aussi un moyen d’ouvrir nos oreilles sur ce qu’il se passe et de nous adapter en permanence aux attentes de nos clients.

 

Quelles autres actions faites-vous pour soutenir l’ESS et les autres thématiques qui vous tiennent à cœur ?

Nous avons une intervention tournée business. En effet, la Caisse d’Epargne fait partie des premiers financeurs de l’ESS, c’est un secteur sur lequel nous nous sommes développés il y a plusieurs années. Des conseillers de notre enseigne sont formés afin de répondre aux besoins des structures appartenant au domaine de l’ESS, avec des produits bancaires dédiés et adaptés répondant aux différents modèles de développement de ces structures. Nous faisons également du mécénat de compétences, au-delà d’un soutien financier, nous avons eu des collaborateurs qui sont intervenus dans les locaux de La Ruche pour apporter leur vision du banquier, pour aider les femmes à pitcher sur leur projet, et les aider à convaincre. Le soutien à la Caisse d’Epargne est global, il passe par l’engagement sociétal, par notre expertise métier et par notre offre. En ce sens, nous sommes sur une vision 360° avec le secteur de l’ESS. Nous avons également, un siège d’administrateur au sein de la CRESS Nouvelle Aquitaine afin de pouvoir être en lien rapproché avec le secteur de l’ESS. 

 

Quels sont les objectifs à l’avenir de la Caisse d’Epargne ?

Notre objectif est de contribuer à renforcer la filière de l’ESS, tout en créant des emplois durables. Nous souhaitons être un acteur de référence de l’économie circulaire et de l’ESS, en continuant de travailler en circuit court. Cet ancrage territorial favorise à la fois un impact social positif et une vraie valeur ajoutée dans le domaine sociétal et environnemental. Nous savons que les projets de l’ESS sont particulièrement vertueux notamment dans le domaine environnemental. Nous souhaitons accompagner toutes les initiatives qui sont porteuses de sens pour l’ensemble des publics.

 

Le soutien de la Ruche et du programme Les Audacieuses : 

Lorsque nous avons découvert le programme « Les Audacieuses » porté par La Ruche de Bordeaux, nous avons été immédiatement séduits. Cet engouement autour de l’entrepreneuriat féminin, de la mixité sociale, ainsi que sa multiplication avec des projets sociétaux et environnementaux a rencontré un accueil très favorable. En effet, La Ruche fait écho sur un certain nombre de nos valeurs et de nos engagements. Nous espérons continuer l’aventure avec elle et soutenir les futurs programmes que la structure développera pour soutenir le développement positif du territoire Aquitaine Poitou-Charentes.

 

Nous remercions La Caisse d’Epargne pour le soutien qu’elle apporte à notre programme d’incubation Les Audacieuses. Nous adressons également nos remerciements à Hélène Douet pour le temps qu’elle nous a accordé lors de cette interview.

 

Merci !




keyboard_arrow_left Retour à la liste des articles


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *