Zoom Sur … Maïté Lesage

Bordeaux date_range 8 novembre 2019 Catégories : Au coeur de La Ruche et Zoom sur ....
[ssba]

Le mois dernier à la Ruche Bordeaux, nous avons accueilli un nouveau membre au sein de l’équipe !

 

 

Venue tout droit de Lille, Maïté Lesage, 31 ans, rejoint l’équipe en tant que  Responsable de Programme Incubation!  
C’est donc l’occasion ce mois-ci de la mettre en lumière pour vous la présenter…

Maïté, notre nouvelle Responsable de Programme Incubation à La Ruche Bordeaux. 

 

▸ Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi et ton parcours ? 

J’aime beaucoup tout ce qui lié à l’intelligence collective et surtout découvrir des initiatives de l’économie sociale et solidaire. Concernant mon parcours, j’ai fait des études de gestion avec une spécialisation en responsabilité sociale des entreprises. 

Au cours de mes études j’ai eu l’opportunité d’avoir plusieurs expériences professionnelles au sein de différentes parties prenantes : le groupe d’insertion Vitamine T,  foyer de l’enfance de Lille, Capgemini, CFDT etc..

Toutes ces expériences m’ont finalement donné envie de travailler dans le monde l’économie sociale et solidaire.

J’ai donc travaillé à l’AVISE, Agence de l’économie sociale et solidaire, sur le Dispositif Local d’Accompagnement (DLA) qui accompagnait les associations employeuses. 

Par la suite j’ai travaillé au CJD, Centre des Jeunes Dirigeant, qui est un mouvement de 5 000 dirigeants d’entreprises (plutôt TPE, PME), ayant pour ambition de remettre l’économie au service de l’Homme. Ma mission était d’accompagner des entrepreneurs pour les aider à développer des pratiques plus responsables et être au service du développement de la structure. 

Et maintenant me voilà à la Ruche en tant que Responsable de Programme Incubation à La Ruche Bordeaux. 

 

▸ Et quel est ton rôle à la Ruche ? 

Mon rôle à la Ruche Bordeaux, c’est de m’occuper du programme les Audacieuses.

Les Audacieuses c’est un programme d’accompagnement de 9 mois pour des femmes entrepreneures, ou du moins qui ont une idée/projet ou qui ont déposé un statut depuis moins d’un an. Les projets accompagnés ont un impact social ou environnemental positif, c’est d’ailleurs un élément très important pour nous.

L’objectif du programme d’incubation est de les accompagner dans la formalisation de leurs projets et dans leur posture entrepreneuriale. Cette année 14 finalistes vont avoir l’occasion de suivre des séminaires collectifs, des ateliers avec nos partenaires, accéder à la programmation de la Ruche mais aussi accéder à l’espace de coworking. Les Lauréates auront également droit à du mentoring et du coaching en développement personnel. 

Il faut savoir que les femmes entrepreneures se lancent moins facilement que les hommes dans l’aventure entrepreneuriale. Cela est souvent dû au fait qu’elles n’ont pas forcément le réseau ou la confiance en elles pour oser. Le programme des Audacieuses est là pour palier à ces barrières et les aider à faire le grand saut!  

 

 

▸ Que pourrais-tu dire de la Ruche, qu’est ce que cela représente pour toi ?  

Pour moi la Ruche, ça fourmille! 

C’est un lieu où se créer la rencontre, c’est vraiment l’image que j’ai en tête. La Ruche c’est aussi une structure au service de l’innovation sociale. Plusieurs facteurs en sont à l’origine: 

  • l’espace de coworking, où les gens se parlent et échangent de bonnes pratiques
  • les programmes d’incubation, qui permettent d’accompagner des entrepreneur.e.s femmes, réfugiés, provenant des quartiers prioritaires de la ville, à développer des actions de l’innovation sociale
  • l’équipe de la Ruche, qui est à fond et qui a toujours de bonnes idées pour surprendre ses parties prenantes. 

Il y a aussi l’activité de conseil auprès de grandes entreprises, pour favoriser l’intrapreneuriat en interne. 

 

 

▸ Quelles sont les axes de développement et actualités de la Ruche que tu pourrais nous partager ? 

L’axe principal de développement, c’est les Audacieuses. 

C’est un programme qui se déploie sur toute la Nouvelle-Aquitaine. Nous avons reçu 92 candidatures cette année ! 

Nous avons eu beaucoup de participation provenant de Bordeaux mais aussi d’autres départements. Le but pour nous c’est de travailler sur le rayonnement du programme en dehors de Bordeaux, pour accueillir plus de projets de Bergerac, Poitiers, La Rochelle, Pau, etc… 

Il nous faut aussi chercher de nouveaux partenaires pour le programme. 

Nous avons également pour ambition de continuer à développer l’accès à l’entrepreneuriat auprès de publics qui en sont éloignés, que ce soit par soucis économique, géographique ou social.

Il y a donc beaucoup de perspectives de développement! 

 

 

▸ Pour conclure, aurais-tu un mantra à nous partager ?

« Ne doutez jamais qu’un petit groupe de gens déterminés puisse changer le monde. En fait, ça a toujours marché comme ça. » Margaret Mead

 

 




keyboard_arrow_left Retour à la liste des articles


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *