12 entrepreneurs sélectionnés pour rejoindre l’incubateur à Montreuil et bénéficier de 9 mois d’accompagnement

date_range 18 octobre 2019 Catégories : Bourdonnement du Réseau.
[ssba]

Le mercredi 16 octobre a eu lieu le jury du premier appel à projet de l’incubateur à Montreuil. 12 projets entrepreneuriaux ont été sélectionnés par le jury afin de bénéficier d’un accompagnement de 9 mois par les équipes de La Ruche et le consortium d’acteurs à l’origine du projet. 

Ce consortium, composé de la Fondation The Human Safety Net, du Réseau des entreprises de Montreuil, de la Mairie de Montreuil, de BNP Paribas et de La Ruche, s’engage en faveur de l’employabilité des personnes réfugiées ou bénéficiant de la protection subsidiaire.

Ce programme permet aux porteurs de projet qui souhaitent lancer leur activité de le concrétiser grâce à un accompagnement personnalisé, l’accès à un réseau d’experts et des journées de formation collective. 

Aujourd’hui, nous sommes heureux d’annoncer les lauréats de la première promotion d’incubés à Montreuil. Les membres du jury ont été impressionnés de la qualité des projets et de la diversité des profils retenus. 

Les entrepreneurs sélectionnés :

> Mahammed Jabed AHMED a toujours été très intéressé par tout ce qui à trait à l’agriculture. Il souhaite aujourd’hui se lancer dans une activité d’élevage de volailles.

> Amir SEIKHO est mécanicien depuis 14 ans, il veut profiter de l’expérience acquise pendant ces années pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale et ouvrir son propre garage. 

> Oussama KHALBOUS est professeur de français langue étrangère et traducteur. Il souhaite ouvrir un centre d’apprentissage de la langue arabe et des codes culturels à travers une méthodologie innovante et adaptée. 

> Zina ALHALAK est comédienne. Elle a pour projet de créer un centre de formation au cinéma et au théâtre à destination des réfugiés de France, pour leur permettre d’avoir accès plus facilement à ces métiers.

> Lacina BERTE NAMOKO est agent d’entretien depuis une dizaine d’année. Fort de cette expérience, il souhaite se lancer dans l’entrepreneuriat et créer sa propre entreprise de nettoyage. 

> Mortaza BEHBOUDI est photojournaliste. Il a lancé en janvier 2019 un média en ligne franco-réfugié “Guiti News” pour donner un autre regard sur l’actualité et parler de migrations autrement. Il souhaite aujourd’hui pérenniser le modèle économique de son média.

> Ghaees ALSHORBAJY lance une application appelé Kaoukab qui propose une solution pour se débarrasser des déchets métallique : batteries, métaux, câbles, électronique et électroménager. 

> Mahamane ISSA est ingénieur en sciences de l’environnement. Partant du constat que seuls 25% des habitants de son pays d’origine, le Niger ont accès à l’électricité, il souhaite y exporter des kits solaires pour améliorer la qualité de vie dans les foyers Nigériens.

> Firas Halisso est architecte de formation a pour ambition de créer sa propre micro entreprise d’architecture afin de pouvoir travailler sur de nombreux projets.

> Carlos Arbelaez est co-fondateur de Populaire, une marque de café, un atelier, une école de torréfaction et un coffee shop proposant un café importé de Colombie à un prix juste auprès des producteurs. Il veut également profiter de cette activité pour intégrer professionnellement des réfugiés en leur proposant des formations de torréfacteurs.

> Shaboun ISHAG est parti du constat que les produits français sont peu présents en Afrique de l’est, et qu’inversement, les produits de ces pays sont peu présents en France. Il veut ainsi développer une société d’import-export de produits de tous types entre la France et l’Afrique de l’Est. 

> Hagres HALEB a une formation d’ingénieur en pétrochimie. Ayant pris conscience des impacts néfastes que pouvait avoir cette industrie sur l’environnement, il souhaite aujourd’hui développer l’énergie renouvelable dans son pays d’origine, la Libye et y vendre des panneaux solaires.

 

Un programme de 9 mois pour passer de l’idée à l’entreprise

Les neuf mois de formation ont pour objectif d’accompagner ces 12  porteurs de projet à créer ou consolider leur projet entrepreneurial (entreprise ou association). 

 
L’accompagnement comprend différentes briques : un cycle de formations collectives, des ateliers de co-développement, un suivi individuel mensuel, des mises en relation avec des experts ainsi que du mentorat.

 

L’incubateur à Montreuil intègre une dimension plus globale d’employabilité des personnes accompagnées. Au-delà de l’accompagnement à la création d’entreprise, le consortium s’est engagé à intégrer des formations professionnalisantes afin qu’à l’issue des neuf mois, les bénéficiaires puissent s’insérer professionnellement et de manière durable dans la société française.

 

Ce programme d’incubation est hébergé au sein d’un lieu physique qui lui est propre. Celui-ci, ancré en plein centre de Montreuil, a pour vocation d’être le plus inclusif possible pour l’ensemble des habitants du quartier : des événements interculturels, des formations croisées avec d’autres acteurs de l’accompagnement, des permanences d’écrivains publics etc. y seront organisés par une communauté de bénévoles. Ce projet s’associe avec de nombreux acteurs montreuillois qui agissent en lien avec la thématique migratoire au sens large, celle de la création d’activité et/ou de l’insertion professionnelle.

Une nouvelle promotion en Janvier 2020

Un nouvel appel à projet sera lancé en Janvier prochain. Il permettra d’accompagner 15 nouveaux projets pendant 9 mois. 

Pour toute information vous pouvez contacter Sina, directeur de l’incubateur à Montreuil via : sina@la-ruche.net 

Audrey SIMIANA, Véronique DESTRUEL, Frédérique MALEFANT, Raphaelle DUBORDIEU, Alain GARNIER, Halima MENHOUDJ, Lilian MATHIAS, Dephine CHENERIE, Sina JOSHENI

Olivier DOUZIECH, Louis-Marcel GERVIR, Cécile SCHMIT, Madeleine CARLINI




keyboard_arrow_left Retour à la liste des articles


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *