La Ruche au Salon Profession’L de Bordeaux

date_range 16 avril 2019 Catégories : Bourdonnement du Réseau et La Ruche rayonne.
accompagnement
bordeaux
entrepreneuriat
entrepreneuriat social
femmes
incubation
Les AmbitieusesTFG
les audacieuses
reconversion professionnelle

Les 4 et 5 avril se tenait à Bordeaux le salon Profession’L : deux jours consacrés à la reconversion professionnelle des femmes. Le salon, qui se déroule un peu partout en France, réunit l’ensemble des acteurs du territoire qui proposent des solutions concrètes pour aider les femmes en plein changement professionnel. Il s’organise ainsi en quatre pôles : le pôle formation, le pôle recrutement, le pôle accompagnement personnel (ou “coaching”), mais aussi le pôle création d’entreprise, au sein duquel La Ruche tenait son stand.

Depuis sa création en 2008, La Ruche se spécialise dans l’accompagnement des publics sous-représentés dans l’entrepreneuriat, et notamment les femmes. C’est pour cette raison que La Ruche a profité de l’occasion pour animer un stand au salon Profession’L, et ainsi promouvoir deux de ses programmes d’incubation : #Les Audacieuses et #LesAmbitieusesTFG. L’équipe de La Ruche Bordeaux a pu ainsi rencontrer les potentielles candidates aux prochaines éditions de ses concours (le prochain appel à projets sera lancé à la fin de l’été 2019 pour #LesAudacieuses, et en janvier 2020 pour #LesAmbitieusesTFG), tout en les invitant à venir discuter de leur projet lors d’un des célèbres “buzz” qu’organise notre Ruche bordelaise tous les vendredi midi, au 66 rue abbé de l’épée.

Que dire du profil des visiteuses du salon Profession’L, et donc des potentielles futures #Audacieuses et #Ambitieuses ? D’après le bilan de l’édition 2018, 69% de ces femmes en reconversion auraient entre 30 et 49 ans. 86% au minimum un bac+2, et seulement 56% seraient actuellement en recherche d’emploi. Cela confirme ce que La Ruche a pu observer lors de ce salon : le profil-type de la visiteuse correspond en effet à une femme d’âge moyen, qualifiée, qui n’a pas forcément encore pris la décision de se mettre au chômage pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, mais qui y réfléchit sérieusement… et qui recherche activement des structures d’accompagnement spécialisées et gratuites, pour justement l’aider à se lancer !

Notons aussi que les femmes semblent de plus en plus “oser l’entrepreneuriat”, puisque d’après le même bilan, le salariat reste encore le secteur qui séduit le plus ce public, mais l’entrepreneuriat des femmes le rattrape progressivement.

De cette manière, pour encourager toujours plus de femmes à se lancer, quatre de nos #Audacieuses ont témoigné pendant le salon sur leur “reconversion professionnelle réussie”. Juliette du Chayla a ainsi parlé de sa transition de l’ingénierie à la couture avec sa marque de robes Douces Mesures, Séverine Fréchoux du lancement de son projet “d’usine verte” après sa carrière dans une compagnie d’assurances, Glwadys Le Moulnier de sa vie de photographe freelance à la création de sa banque d’images éthique Spriiks, et Anne-Sophie Vives de son passage du notariat au monde de l’entreprise avec L’BURN, le collectif qui accompagne les femmes victimes de burn out. N’hésitez pas à visionner les vidéos de leurs témoignages depuis la chaîne YouTube de Profession’L, et à lire leurs portraits sur le blog du salon !




keyboard_arrow_left Retour à la liste des articles


Poster un Commentaire

avatar
retour en haut