Zoom sur… Spriiks !

date_range 24 février 2019 Catégories : Bourdonnement du Réseau.
[ssba]

 

Glwadys Le Moulnier porte le projet Spriiks, une plateforme de vente de photos qui renouvelle le modèle des grandes banques d’images industrielles, impersonnelles et injustes pour les photographes.
Glwadys est lauréate du programme incubation Les Audacieuses à La Ruche Bordeaux.
Qui es-tu Glwadys ?

Je suis photographe professionnelle depuis 8 ans. J’ai travaillé pendant 5 ans sur Paris. Je réalisais des clichés pour le Lido la nuit et travaillais dans des collectifs artistiques comme Fotoautomat le jour. Je travaille à mon compte depuis 3 ans à Bordeaux où je propose la production d’images à des entreprises.

 

Pourquoi proposer une nouvelle banque d’image ?

Fraîchement arrivée à Bordeaux, je cherchais un moyen de m’assurer un complément de revenu le temps de trouver ma clientèle. Je me suis alors tournée vers les banques d’images comme beaucoup d’autres photographes aujourd’hui, bien que peu d’entre eux le reconnaîtront. Et puis il faut regarder la vérité en face, tous mes clients utilisent une partie de leur budget communication à l’achat de photographies dans les banques d’images. J’ai alors compris que le gap entre mes tarifs et les tarifs proposés par ces plateformes ne me permettaient pas de lutter. J’ai donc voulu essayer de passer par ce système en y intégrant des images de mon fond d’archives.

J’ai vite déchanté lorsque mes premiers clichés ont été vendus pour 0,25€ de recette soit moins de 3% du prix de vente.

Je suis persuadée que le modèle des grandes banques d’images basé sur la vente massive ne fonctionne plus. L’industrialisation de la photographie conçue pour plaire a entraîné une homogénéisation de l’image devenue stéréotypée et détachée de la réalité. Or qui s’est déjà reconnu dans l’image de la working girl sur talons aiguilles avec son attaché case ?

 

En quoi Spriiks est différent ?

Spriiks renouvelle le modèle : créer une banque d’images qui proposent des photographies qualitatives et représentatives de la société tout en assurant un véritable complément de revenu aux auteurs. Nous voulons redéfinir ce qu’est “une bonne photo” aux yeux du grand public. Pour Spriiks une bonne photographie est une photographie prise dans le respect de son auteur et de son sujet.  L’objectif est de valoriser réellement le travail des auteurs en leur redistribuant entre 60% et 80% du prix de vente de l’image. Nous veillons à respecter la parité dans notre sélection, nous valorisons le travail des photographes professionnels, nous encourageons les photographes émergents à s’affirmer dans leur pratique. Un engagement exigeant qui se fonde sur une logique d’accompagnement des artistes.

De plus, la plateforme intégrera un outil de gestion qui tient compte des spécificités de la profession pour accompagner les photographes et leur permettre de dégager plus de temps pour la création.

 

Quel est l’impact de ta solution ?

Je souhaite sélectionner des photographes sur la qualité de leurs clichés et de leur démarche afin de proposer un panel de photos avec plus de diversité, plus de sens et moins de stéréotypes. Notre investissement est avant tout une volonté d’interaction, de dialogue et d’action pour l’intérêt général. Nous soutenons l’idée que les photographes ont une place essentielle dans la production de modèles nouveaux que seule la liberté d’action peut permettre de réaliser. Et cette liberté passe par la possibilité de vendre leur travail dans les meilleures conditions possibles. Aujourd’hui, beaucoup de photographes supportent tous les frais de productions d’un travail avant de le vendre, il est légitime qu’ils soient soutenus dans cet engagement.

Je veux rendre la possibilité aux photographes de s’inspirer, voyager et créer afin de nous proposer des nouvelles choses. Rendre la créativité aux créas.

 

   Découvrez le travail de Glwadys Le Moulnier en cliquant ICI !




keyboard_arrow_left Retour à la liste des articles


One thought on “Zoom sur… Spriiks !

  1. Il y a comme un vent de réussite qui souffle sur SPRIIKS. Ce concept qui redonne la place à une réelle éthique Humaine est une inspiration du temps bien ressentie pas Glwadys.. Puissent les engagements de chacun des photographes, au travers de ce souffle nouveau, transmettre au grand public comme aux initiatives privées les valeurs de protection et de sauvegarde de notre environnement et de notre Humanité afin de changer les consciences dans un monde en état d’urgence…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *