Comment choisir sa structure d’accompagnement ?

date_range 13 mars 2017 Catégories : Zoom sur ....
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
chronique-damandine

Dans cette nouvelle chronique, nous nous intéressons aux différents types de structures d’accompagnement qu’il existe en France. La multiplicité de ces acteurs trouble de nombreux entrepreneurs qui se demandent à qui s’adresser pour être accompagnés. Nous essayons donc ici de vous dépeindre un rapide tableau des structures présentes sur le territoire français, ainsi que des programmes d’accompagnement qu’elles proposent. Qui sont donc ces acteurs ? Quelles sont les caractéristiques qui peuvent aider les entrepreneurs à choisir les structures pertinentes pour leur projet/entreprise ?

#Une grande hétérogénéité de structures d’accompagnement positionnées en France 

En 2014, le LabEx Entreprendre a décompté 1 458 structures d’accompagnement sur le sol français. Ce nombre met en avant la croissance que connaît cette population d’acteurs, notamment depuis le début des années 2000. Ces acteurs sont aujourd’hui très hétérogènes. Leur diversité est par exemple le fruit de la construction d’accompagnements spécifiquement adressés à différentes populations d’entrepreneurs (entrepreneurs technologiques, entrepreneurs sociaux, etc.). Les programmes d’accompagnement développés (accélération, mentorat, etc.) ainsi que des disparités de moyens (financiers, humains, etc.) sont également source de variétés parmi les structures d’accompagnement. Ainsi donc, comment différentier ces structures ? Et quel est l’intérêt de chacun de ces acteurs pour l’entrepreneur ?

#Qu’est-ce qu’une structure d’accompagnement?

Avant de nous demander quels types de structures d’accompagnement existent en France, interrogeons nous sur la définition que nous pouvons octroyer à ces acteurs. Qu’est-ce qu’une structure d’accompagnement ?

Ces sont des organisations qui font de l’accompagnement entrepreneurial. C’est-à-dire qu’elles suivent des projets entrepreneuriaux pendant des périodes plus ou moins longues, qu’elles leur offrent un accès à des ressources (financières, etc.), à des services (location de bureaux, secrétariat, etc.), à des conseils en gestion d’entreprise ainsi qu’à un réseau de partenaires. Tout cela permettant de faire avancer le projet et de développer l’entreprise. Cette définition se souhaitant exhaustive, nous pouvons identifier parmi les structures d’accompagnement différents types d’acteurs.

#Structures de développement économique, privées, académique et Co. 

Dans leurs travaux, les chercheurs Chaffik Bakkali, Karim Messeghem et Sylvie Sammut mettent en lumières plusieurs types de structures d’accompagnement aux caractéristiques variées :

  • (1) les structures d’accompagnement de développement économique, financées par des fonds publics, qui accompagnent des entreprises des secteurs artisanaux, commerciaux et parfois de l’innovation ;

  • (2) les structures d’accompagnement académiques  spécialisées dans le transfert technologique et la création de spin-offs issues de la recherche publique ;

  • (3) les structures d’accompagnement sociales qui sont focalisées sur l’accompagnement de projets d’entreprise de l’économie sociale et solidaire (ESS) ;

  • (4) les structures d’accompagnement corporate rattachées à une entreprise dont l’objectif est de développer les projets entrepreneuriaux des salariés ;

  • (5) les structures d’accompagnement privées qui sont à la recherche de profit.

L’intérêt que peut porter un entrepreneur à une structure plutôt qu’à une autre réside en partie dans cette typologie. Il pourra obtenir des ressources indispensables pour son projet en étant accompagné par certaines. Par exemple, les structures d’accompagnement sociales sont spécialistes des business models de l’ESS qui peuvent être parfois complexes à définir pour les entrepreneurs sociaux. De plus, les programmes d’accompagnement développés par ces structures doivent également être considérés par l’entrepreneur avant de faire son choix.

#Des programmes d’accompagnement adaptés aux différents stades d’évolution du projet d’entreprise.

L’accélération et l’incubation sont parmi les programmes les plus connus développés par les acteurs de l’accompagnement. Il en existe une multitude qui servent des objectifs différents en matière de création/développement d’entreprise. Dans le rapport Nesta, Nicolas Dee et ses collègues distinguent trois catégories de programmes :

  • (1) les programmes d’accompagnement « vecteurs de croissance » qui s’adressent à des entrepreneurs présents aux stades initiaux de la création d’entreprise. L’objectif est de développer des projets à fort potentiel de croissance. La prise de participation est fréquente dans ce type de programme où nous rencontrons notamment les programmes d’accélération.

  • (2) les programmes « payants » développés pour des entreprises et projets plus matures. Ces programmes s’inscrivent dans la durée : les entrepreneurs y sont souvent accompagnés plusieurs années durant dans des communautés composées de nombreux pairs. Ce sont par exemple les programmes de coworking et pépinières d’entreprises.

  • (3) les programmes « indépendants » qui ciblent de futurs entrepreneurs à la recherche d’idées ou positionnés dans les premiers stades de leur projet. Ils sont généralement éphémères, courts et regroupent un grand nombre de participants. Nous pouvons y nommer les Startupweeks, les hackatons, les concours de pitchs, etc.

Ces trois catégories de programme d’accompagnement mettent en avant des disparités au niveau de la durée d’accompagnement prodiguée ainsi qu’au niveau du public ciblé. Cette dernière donnée semble être d’ailleurs une clé majeure qui permet à l’entrepreneur de choisir son accompagnement.

Pour résumer, nous pouvons mettre en avant deux éléments importants qui permettent à l’entrepreneur de comprendre la multitude d’acteurs existants en France : le type de de structures d’accompagnement ainsi que les caractéristiques des programmes qu’elles proposent. A vous de jouer à présent !

#Amandine, doctorante vigie à La Ruche




keyboard_arrow_left Retour à la liste des articles


Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Comment choisir sa structure d’accompagnement ?"

avatar

Sort by:   newest | oldest
Gaëlle
Gaëlle
6 mois 30 jours plus tôt

Actuellement en cours de rédaction d’un mémoire de recherche sur l’entrepreneuriat et l’innovation… Juste merci !

wpDiscuz

Cliquez pour rester connecté

retour en haut