Retour sur le stage de 3ème de Pénélope à la Ruche Bordeaux

Bordeaux date_range 13 mai 2016 Catégories : Bourdonnement du Réseau.
[ssba]

Article initialement publié sur le site Internet ecoloinfo.com, avec l’aimable autorisation de Sarah du Vinage, Rédactrice en chef d’Ecolo Info !

(Crédit Photo : Sarah du Vinage)

Vous pouvez retrouver l’article original ici !

Pénélope Lescure est une collégienne de 14 ans. Dans le cadre de son stage de 3ème, elle a intégré La Ruche, un espace de co-working dédié aux acteurs du changement, situé en plein cœur de Bordeaux.
Une semaine après son arrivée, elle a présenté aux entrepreneurs et visiteurs sa vision émerveillée de ce nouveau modèle de travail.

Compte Rendu de ma semaine de stage à La Ruche

 

Antoine (co-fondateur de Double Sens, agence de voyage solidaire ndlr) m’a dit : « c’était un rêve, une passion et j’en ai fait mon métier ». Et je trouve que cette phrase a beau être toute simple elle fait passer un vrai message. On dit toujours : « ne prend pas tes rêves pour la réalité, un rêve c’est un rêve et ça ne changera jamais ».

Mais vous (les entrepreneurs de La Ruche ndlr) avez prouvé que c’est faux, il faut croire en ses rêves et c’est ce que vous avez fait. Vous y avez cru et vous vous êtes investis à fond dans vos projets pour les fonder et qu’ils marchent.

Vous vous êtes battus pour que vos projet aboutissent, c’était peut-être un rêve d’enfance comme je le dis ou l’envie de remettre au goût du jour une culture oubliée mais vous vous êtes donnés à fond pour que cela plaise et qu’on le remarque – et c’est réussi !

Vous avez vu grand pour vos projets et vous aviez raison car ils marchent et je ne vois pas pourquoi ça s’arrêterai. Et j’espère sincèrement que tout ce pourquoi vous avez travaillé changera notre vision du monde de demain. J’espère aussi que les conditions dans lesquelles vous travaillez vont persister et ne changeront pas.

J’ai bien vu et observé et je suis sûre d’une chose : vous êtes contents de venir travailler pour vous retrouver et c’est bien la première fois que j’assiste à un tel spectacle et je souhaite que ça continue et que plus tard, moi aussi, je puisse travailler dans une bonne ambiance et un espace chaleureux et accueillant comme La Ruche.

J’ai regardé les vidéos avec vos portraits et dessus et certains disent que quand vous n’êtes pas ici c’est la dépression, j’ai bien conscience que ce n’est pas à ce point triste de ne pas être à La Ruche mais j’ai vu d’autres adultes aller bosser et entre vos visages le matin quand je vous vois et les leurs ce n’est pas un écart qui vous sépare mais un ravin.

C’est donc pour toutes ces raisons que j’espère de tout cœur que des gens comme Camille et Clélie (coordinatrices de La Ruche Bordeaux ndlr) existent un peu partout dans le monde afin que cette façon de travailler reste et ne se perde pas.

« Seul on va vite, à deux on va loin. » C’est une citation que j’ai trouvée sur votre site, sur Facebook et j’ai vu dans vos vidéos que vous cherchiez un slogan pour La Ruche. Personnellement après ma semaine de stage avec vous si je devais en choisir un et bien je prendrai cette citation sans hésiter parce qu’elle vous représente parfaitement. Vous vous soutenez et avez une complicité hors du commun étant donné que vous êtes « collègues de bureau ». C’est cette simplicité que vous avez ici qui ressort le plus de ma semaine avec vous. C’est le fait qu’il n’y a pas de code du travail, en mode un peu tout le monde en « costard-cravate », à faire gaffe à tout. Tandis que quand vous êtes ici, vous êtes tranquilles et attentionnés les uns envers les autres. Vous vous soutenez et vous aidez pour que ça marche et je suis convaincu que si tout le monde travaillait de cette façon il y aurait bien moins de problèmes dans le monde. »

Pénélope Lescure




keyboard_arrow_left Retour à la liste des articles


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *