# Les MOOCs et autres vidéos éducatives à la rescousse de l’entrepreneuriat

date_range 30 septembre 2016 Catégories : Bourdonnement du Réseau.
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
d81c75e06e9a7b0201cd095804a8f74b

Bonjour à tous ! Nous débutons l’exploration de l’univers de l’accompagnement de l’entrepreneur par cette nouvelle chronique. Je vous y fais part de mes réflexions sur les vidéos éducatives en entrepreneuriat et sur les MOOCs : un outil innovant qui tente de développer sa légitimité au cœur de l’accompagnement.

 

#Bienvenue sur la planète start-up

En 2016, on dénombre 153 licornes dans le monde. Ce terme particulièrement à la mode qualifie des entreprises valorisées à plus d’un milliard de dollars. Il s’inscrit dans la culture startup qui provient des Etats-Unis.

Parmi les grands penseurs de cette philosophie, nous pouvons citer Paul Graham, le directeur du premier accélérateur américain Y Combinator, créé en 2005. Nous pouvons également prendre pour exemple Steve Blank, ou son disciple Eric Ries, qui ont popularisé la technique de management de projet lean startup. Ces américains se sont mis en tête d’ « éduquer » leurs compatriotes aux rudiments de la création d’entreprise innovante et à fort potentiel lucratif. Tels des gourous d’une secte légale, Ils ont diffusé leurs enseignements par des moyens classiques, tels des ouvrages, et plus novateurs, comme les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication). Les blogs et les vidéos de ces conférenciers se multiplient sur internet depuis la dernière décennie. Et comme les innovations sont nombreuses dans le domaine de l’entrepreneuriat, ces évangélisateurs sont bientôt rejoints par de nouveaux acteurs : les universités. Le développement des MOOCs (Massive Open Online Courses), un outil d’enseignement innovateur, facilite notamment leur entrée sur ce marché.

 

#Des MOOCs pour mieux enseigner l’entrepreneuriat

Les MOOCs ont été créés en 2008 par des chercheurs canadiens. Dès 2011, de grandes universités américaines s’en emparent pour faire rayonner leurs institutions dans le monde entier. Les MOOCs sont des cours universitaires gratuits déposés en ligne sous format vidéo et accompagnés de nombreuses ressources (QCM, activités corrigées par les pairs). Ils laissent une part intéressante à l’interactivité entre les personnes participant au MOOCs, et entre les apprenants et les enseignants. Cet outil permet à des universités de diffuser leurs savoirs et leurs compétences à une grande échelle.

Parmi les sujets extrêmement variés traités par les MOOCs, les chercheurs américains se saisissent de l’entrepreneuriat et du phénomène des startups. De prestigieuses universités américaines (notamment Harvard ou Berklee) souhaitent démontrer leur potentiel d’innovation dans le secteur de l’éducation entrepreneuriale devenu compétitif.

 

#Et pendant ce temps, que se passe-t-il en France ?

En France, des phénomènes similaires sont en cours avec un décalage temporel certain. Les vidéos de propagande startup se développent dans l’internet francophone : vous pouvez aller consulter celles de Koudetat ou de Guilhem Bertholet. En bons compétiteurs, les universités françaises et les écoles de commerce ont également développé leurs propres MOOCs en entrepreneuriat.  Et il y en a pour tous les goûts : sur la croissance des startup (par l’Université de Montpellier), sur l’entrepreneuriat social (par l’ESSEC) ou encore à propos de l’effectuation (par l’EMLyon) etc. Une question reste cependant en suspend : quelle est la plus value de ces MOOCs pour les entrepreneurs ?

 

#Et les entrepreneurs dans tout cela ?

Revenons à présent à la source de l’innovation MOOC. Quel est le problème rencontré par l’entrepreneur auquel cet outil souhaite répondre ?

Le time-to-market, ou délai d’entrée sur le marché, semble être au cœur des préoccupations des MOOCs : il est toujours plus court pour les startuppers. Les entrepreneurs innovants mettent en effet tout en œuvre pour développer toujours plus vite leur entreprise. Il y a alors un impact non négligeable sur l’accompagnement entrepreneurial. Ils demandent à leur accompagnant d’accélérer leur soutien et d’être disponible au moment où eux le sont : à midi comme à minuit… Le e-accompagnement, ou accompagnement à distance, prend alors tout son sens. Grâce aux MOOCs, les entrepreneurs peuvent :

  • Cibler uniquement les cours et l’accompagnement qui les intéressent ;
  • Consulter les vidéos de MOOC à n’importe quel moment de leur journée ;
  • Demander l’avis d’experts sur leurs propres problématiques dès qu’ils le souhaitent ;
  • Avoir des retours de leurs pairs sur leur projet de création ;
  • Eviter de perdre du temps à chercher plus de données sur la thématique du MOOC : tout est présent sur la plate-forme (bibliographie et webographie incluses !).

Les MOOCs sont les prémisses d’une réflexion menée au sein de l’accompagnement. Ces outils offrent des possibilités de flexibilité et de gain de temps non négligeables pour les entrepreneurs. L’utilisation des MOOCs, ou de ce type d’outils de e-accompagnement, constitue une démarche pertinente pour guider les entrepreneurs vers leur entrée sur des marchés qui vont toujours plus vite !




keyboard_arrow_left Retour à la liste des articles


Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar

wpDiscuz

Cliquez pour rester connecté

retour en haut